Augmentation des taxes sur le SP95-E10 : Est-ce le bon moment pour passer à l’éthanol ?
11 décembre 2020

Le projet de loi de finances pour l’année 2021 a été présenté par le gouvernement en cette fin d’année 2020. Il prévoit notamment d’augmenter les taxes sur le SP95-E10 (incluant 10% de bioéthanol) pour les deux prochaines années, à savoir 2021 et 2022.

Une baisse du pouvoir d’achat des automobilistes français à prévoir

Élue essence préférée des français, le SP95-E10 est compatible pour 78% du parc automobile hexagonal. De plus, la majorité des stations services proposent aujourd’hui du SP95-E10 à la pompe, ce qui a permis de convaincre des millions d’automobilistes possédant un véhicule essence d’adopter ce carburant, sensiblement moins cher et plus respectueux de l’environnement.

Cette hausse de prix du SP95-E10 serait de l’ordre de 1 centime par litre en deux ans, soit un surcoût 30M€ en 2021 et plus de 60M€ en 2022 pour l’ensemble des automobilistes roulant avec ce carburant. De plus, cette augmentation des taxes touche les automobilistes les plus sensibles au prix du carburant, qui ont fait ce choix au détriment des essences sans bioéthanol dans leur composition.

Une augmentation de prix qui freine la transition écologique

En 2020, le choix du SP95-E10 représentait 50% des essences sans plomb achetées par les automobilistes français. La raison principale de ce succès concerne son prix : moins cher que les essences traditionnelles car moins taxée en raison de son intérêt écologique. En effet, le SP95-E10 possède 10% de bioéthanol, soit une proportion plus importante que le SP95 et le SP98 qui peuvent en contenir seulement jusqu’à 7.5%.

Cette décision de taxer davantage ce carburant peut donc sembler surprenante : cela pénaliserait la France dans son objectif pour 2030, qui est d’atteindre 14% d’énergie renouvelable dans les transports.

Des conséquences sur la souveraineté énergétique française

Avec cette augmentation des taxes, la production de bioéthanol serait pénalisée et favoriserait ainsi l’exploitation de l’essence fossile. C’est d’autant plus dommageable, la France étant le premier producteur européen de bioéthanol, avec une biomasse provenant dans son entièreté de l’agriculture française. De plus, la filière du bioéthanol a besoin de se relancer après ces périodes de confinement liées au Covid-19, les restrictions de circulation ayant impactées ce secteur.

Champ de betteraves sucrières • Crédit photo : CGB

L’E85, la solution principale pour palier à cette hausse des prix

Bonne nouvelle, la loi de finance pour les prochaines années n’a fait état d’aucune mention concernant le Superéthanol E85. Possédant jusqu’à 85% de bioéthanol, ce biocarburant n’est pas sujet à une hausse des taxes, son impact écologique étant très intéressant. Comme traité précédemment sur le blog de Roulezpascher.com, le Superéthanol E85 a de très beaux jours devant lui, et bénéficie d’un développement croissant depuis maintenant une décennie.
Le nombre de stations services proposant ce carburant ont été multipliées en l’espace de quelques mois : nous dénombrons, en novembre 2020, plus de 2300 stations proposant de l’E85 à la pompe, avec un prix moyen de 0.65€ le litre !

Sur Roulezpascher.com, nous vous proposons les boîtiers de conversion pour votre véhicule essence les moins chers et les plus performants du marché. N’attendez plus pour réaliser des économies !

TROUVER MON BOÎTIER !

Partagez sur :